REBIRTH OF JAZZ – From Loriangeles with Love

REBIRTH OF JAZZ – From Loriangeles with Love

Non classé
Rebirth of Jazz
Rebirth of Jazz
From Loriangeles with Love
Disponible le 16 Septembre 2022 (Rebirth on Wax – L’Autre Distribution)

Ce disque est le fruit d’une collaboration d’artistes talentueux explorant toutes les facettes du Jazz

Afro-Jazz, Acid-Jazz, Electro, Ethio-Jazz, Maloya, Free-Jazz

Tous ces artistes ont un lien profond avec la ville de Lorient (Morbihan – France).
Le destin les a fait passer, pendant quelques instants, quelques années ou toute une vie, par Loriangeles.

Nous avons voulu rendre hommage au 1er Club de Jazz français, le « Caveau des Lorientais ».

En mai 1946, le  Caveau des Lorientais ouvre ses portes.

C’est un club de jazz et de danse installé dans les sous-sols de l’hôtel des Carmes dans le 5ème arrondissement de Paris, la première « cave à zazous » de l’immédiat après-guerre.
Fondée par un couple de Lorientais, la cave reverse tous ses bénéfices à la ville de Lorient, entièrement détruite par les bombardements.
Fréquenté par les jeunes de l’époque et des personnalités du monde des lettres et des arts : Juliette Gréco, Raymond Queneau, Jean-Paul Sartre, Marie Olivier, Jean-Bertrand Pontalis, le musicien américain Tyree Glenn, mais aussi Boris Vian, qui trouve l’ambiance « Très, très swing »

Le Jazz a donc contribué à la reconstruction de la ville de Lorient.

Ce projet a été réalisé grace à la confiance, à la bienveillance, aux conseils et aux encouragements de :
Dino Voodoo, Philippe de Lacroix Herpin, Naïssam Jalal, Métisse Music, Les Couleurs du Son, Le Cercle, Erwann Kermorvant, Une Musique, JLA, Bertrand Dupont @ Innacor, Badume’s Band, Galawé, Gamal Dahalani, Marc Antoine, Enrique Estralla @ Ubiquity Recordings, Pierre Wadoux, Martial Piriou, Albert Nathan, Tabasko.

Le travail de mise en page est réalisé par Eric Pieters (Aposa / Moker Crew / Rebirth On Wax),

et le mastering par Bertrand Dupart.

Rebirth of Jazz

TRACK LISTING :

Donn’ A Li Baba !
(Philippe de Lacroix Herpin) 5:31
Extrait de l’album « La Vérité Brute » (1997)
Prof Jah Pinpin 4tet

Samaai Al Andalus
(Naïssam Jalal) 7:12
Extrait de l’album « Un Autre Monde » (2021)
Avec l’aimable autorisation de Métisse Music et Les Couleurs du Son
Naïssam Jalal & Rhythms of Resistance

Do It
(Fatiha Neumaw – Guillaume Bougeard – Yoann Claquin – Gurvan Loudoux) 3:53
Extrait de l’album « All Around » (2013)
Le Cercle

La Dense Danse
(Daniel Paboeuf – Philippe de Lacroix Herpin) 3:49
Extrait de l’album « C’est Quoi l’Histoire ? » (1987)
(a) (p)(c) 1987 Attitude Records
Anches Doo Too Cool feat. Hector Zazou & Jean Bisello

The Deal Is On
(Erwann Kermorvant) 1:11
Extrait de la B.O. de « La Vengeance Aux Yeux Clairs » (2016)
Editions Une Musique/JLA
avec l’aimable autorisation de Une Musique et JLA
Mixage Rodolphe Gervais
Erwann Kermorvant

Antchi Bizu
(Antonin Volson) 3:28
Extrait de l’album « Ale Gena » (2011)
Avec l’aimable autorisation de Innacor
Badume’s Band

Petiok
(Marco Lacaille) 6:33
Extrait du EP « Galawé »
enregistré live le 17/9/2019,
au studio Super Hard Permalloy,
Mixage et mastering Antonin Volson
Galawé

Ndami Nawe
(Mohamed Mattoir – Gamal) 4:54
Extrait du EP «Ndaminawe / Kukuwuku » (1981)
Gam-Gam & The Goma

Lite Bake
(Andreas Stevens – Marc Antoine) 6:05
Extrait de l’album « Freestylin » (1993)
(a) (p)(c) 1993 Ubiquity Recordings, Inc.
DJ GreyBoy feat. Marc Antoine

This album consists of 5 tracks, never released on vinyl edition + 3 tracks never, re-edited since original release.

Rebirth of Jazz
Rebirth Of Jazz
Rebirth of Jazz – From Loriangeles with Love
Marc Antoine

Marc Antoine

Non classé

Marc est né à Paris en 1963, il passe ensuite toute son enfance à Lorient.

II commence à jouer de la guitare vers 11 ans.
Il devient rapidement un musicien de jazz contemporain , talentueux et charismatique, qui combine habilement ses différentes influences : du flamenco à l’afrobeat en passant par le hip-hop et le R&B.
En plus de ses propres productions, il joue avec des dizaines d’artistes des deux côtés de l’Atlantique.

  • 1984 – 1985 : Il travaille à la Bouquinerie à Lorient.
  • 1988 : Il quitte l’École internationale de guitare classique, pour s’installer à Londres.
    Collaboration avec Christophe sur le EP “ Chiqué Chiqué ”,
  • 1989 : Collaboration avec Basia sur l’album “ London Warsaw New York ” + Tournée mondiale.
  • 1990 : Collaboration avec Reggae Philharmonic Orchestra sur l’album “ RPO Time ”.
  • 1993 : Collaboration avec DJ Greyboy et le saxophoniste Harold Todd sur l’album “Freestylin ” (Ubiquity), dont est extrait le titre “Lite Bake”.


Le groupe se sépare, Marc part jouer avec George Benson, Queen Latifah, Soul II Soul, Solsonics, Pato Banton.

  • 1994 : Il déménage à Los Angeles et collabore avec Sting, Rod Stewart, Céline Dion, Selena.
    Sortie de “ Classical Soul(NYC Records), son premier projet personnel.
  • 1995 : Sortie de “ Urban Gipsy(NYC Records), son deuxième album, qui marque sa première entrée dans les charts de jazz contemporain, + collaboration avec General Public sur l’album “ Rub It Better ”, et Guru’s Jazzmatazz vol II (The New Reality).
  • Le titre “ Unity ” est publié sur la compilation “ Café Del Mar – Volumen Dos ” par José Padilla.
  • 1998 : Sortie de “ Madrid(NYC Records).
  • 2000 : Sortie de “ Universal Language(Verve Records) + Collaboration avec Ruff Endz sur l’album “ Love Crimes ”.
Marc Antoine
George Benson & Marc Antoine

  • 2001 : Sortie de “ Cruisin(GRP).
  • 2003 : Il déménage à Madrid ou il publie “ Mediterraneo(Rendez Vous Entertainment).
  • 2005 : Sortie de “ Modern Times(Rendez Vous Entertainment).
  • 2007 : Sortie de “ Hi-Lo Split(Peak Records).
  • 2009 : Sortie de “ Foreign Exchange(Peak Records) en collaboration avec le guitariste Paul Brown.
  • 2010 : Sortie de “ My Classical Way (Frazzy Frog Music).
  • 2012 : Sortie de “ Guitar Destiny(Frazzy Frog Music).
  • Marc Antoine retourne en Californie, où il construit un studio dans sa maison de Laguna Beach.
  • 2016 : Sortie de “ Laguna Beach ”avec Philippe Saisse, Rick Braun et Paul Brown.
  • 2017 : Il participe à l’International Jazz Day à La Havane avec entre autres : Kenny Garret, Herbie Hancock, Marcus Miller …! Sortie de “ So Nice(Shanachie) avec David Benoit.
  • 2021 : Sortie de “ Something about Her(Sanachie).
  • Depuis, il apparaît dans de nombreux concerts et sessions de studio.
  • On le remarque notamment dans des collaborations avec David Benoi
Philippe de Lacroix Herpin

Philippe de Lacroix Herpin

Non classé

Fin des années 70, c’est l’explosion du rock Rennais.
Le Lorientais Philippe de Lacroix-Herpin devient un des piliers de cette scène.
Saxophoniste brillant et bête de scène, avec son compère Daniel Paboeuf, il illumine les nuits Bretonnes dans de nombreuses formations.
Beaucoup de ce que nous écoutons aujourd’hui doit énormément à cette bande de copains de Bretagne.

Philippe de Lacroix Herpin

  • 1978 : 1ères moutures de Sax Pustuls et de Marquis de Sade.
  • 1979 : 1er enregistrement discographique, avec le groupe de Free Jazz celtique Kan Digor à la clarinette basse, sur l’album “ A New Gathering ”.
  • 1980 : 1er album de Anches Doo Too Cool, avec quelques invités : Philippe Pascal (Marquis de Sade), Nicole Calloc’h (Sax Pustuls) et Pierre Fablet.
  • Sax Pustuls est signé par Epic. Enregistrement d’un album au Château d’Hérouville.
  • 1981 : Enregistrement du premier album d’Étienne Daho, “ Mythomane ”.
  • 1982 : “ La Danse du Marsupilami ”, tube underground des Sax Pustuls.
  • 1982 : 1ère rencontre avec Jean-Jacques Goldman sur le single “ Quand
    la musique est bonne ”
  • 1983 : Création du groupe Octobre, avec Franck Darcel, tournée avec
    une date mythique en 1ère partie de David Bowie à Auteuil.
  • Juillet 1983 : Il part en tournée avec Jean-Jacques Goldman, Manu Katché, Guy Delacroix et Jean-Yves D’Angelo.
  • 1985 : Enregistrement de l’album emblématique de Zazou et Bikayé.
  • 1987 : Rencontre avec Marco Prince et collaboration live avec Afrika Bambaataa.
  • 1987 : Sortie du 2ème album de Anches Doo Too Cool “ C’est quoi l’histoire ? ” incluant une collaboration avec Hector Zazou et Jean Bisello sur le titre “ La Dense Danse ”.
  • 1988 : Enregistrement du double album live “ Double vie ” d’Alain Chamfort au Casino de Paris.
  • 1990 : Concert mythique de FFF aux Transmusicales de Rennes, signature chez Epic et Warner-Chappell Publishing.
  • 1991 : Enregistrement de “ Blast Culture ”, 1er album d’FFF, produit à NYC par Bill Laswell.
  • 1993 : Départ pour l’île de la Réunion et Co-production du nouvel album de Ti-Fock.
  • 1997 : Production de “ La Vérité Brute ” de Prof. Jah Pinpin 4tet dont est extrait le titre “ Donn’ A Li Baba ! ”.
  • 2003 : Participation à l’album “ Zelvoula ” de Gramoun Lélé.
  • 2004 : Participation à l’album “ Malagasy ” de Jaojoby
  • Série de concerts en Inde avec le groupe Cosmic Sound du tablaïste
    Subhash Dhunoohchand, le flûtiste Bansuri Rupak Kulkarni.
  • 2005 : Participation au Festival des Musiques Ethiopiennes d’Addis- Abeba avec la chanteuse Tsedenia Gebremarkos, Han Bennink à la batterie et Jean-François Pauvros à la guitare.
  • 2009 : Participation au Festival des Musiques Ethiopiennes d’Addis- Abeba avec le bassiste-producteur Dagmawi Ali.
  • 2013 et 2016 : Participation au festival Madajazzcar à Tananarive en 2013 en compagnie du groupe de jazz métissé Issik.
  • 2021 : Participation à “ Frénésies ”, création théâtrale de Florient Jousse, librement adaptée de “ Sur la route ” de Jack Kérouac dans laquelle il joue en duo avec Florient (sax alto, soprano, ténor, clarinette basse et “ acting ”) qui après 12 représentations sur l’Île de la Réunion devrait partir en tournée en France et ailleurs, en 2022 et 2023.
    Aujourd’hui, il joue du Séga, du Funk, du Jazz, du Free et du Maloya
    “ C’est une musique très africaine qui vient de l’esclavage, une musique ternaire (et parfois binaire-ternaire) très profonde avec des réminiscences celtiques, ce qui est incroyable ! Quand tu écoutes Danyèl Waro qui est le grand chanteur emblématique ici, tu as l’impression d’écouter Denez Prigent ou Éric Marchand !
    C’est incroyable et tout ça m’intéresse. je me sens à l’aise avec ces musiques ”.
    Source : www.buzzonweb.com

Philippe de Lacroix Herpin

“ Donn’ A Li Baba ! ”,

enregistré les 6, 7 et 14 juin 1996 avec :

Philippe de Lacroix Herpin : Clarinette basse, sopranino courbe Dolnet,
alto, ténor, kalimba.

Marcel “ Willy ” Philéas : Tambour malbar.

Urbain Philéas : Oulèr (tambour de basse).
Jean Fred Ti. Nanm Philéas : Djembe.

Fabrice Lambert : Congas.

Michel Petaye : Kayamb.


Pièce composée spontanément en studio avec l’extraordinaire participation des “ garçons Lélé ”, entraînés par Willy Philéas au tambour malbar (merveilleuse intro agrémentée du kalimba et du saxophone alto sans bec. En
“ re-recording ”). L’idée de départ était de faire jouer les percussionnistes de la troupe Lélé, un de leur formidable “ groove ” Maloya dont ils ont le secret, en version instrumentale, avec juste les interjections d’encouragement qui parsèment souvent cette musique. D’où le titre de cette pièce, avec un clin d’œil appuyé à Charlie Parker (Donna Lee) et en hommage à tous les grands joueurs de Maloya (Lo Rwa Kaf, Firmin Very, Granmoun Lélé, Danyel
Waro, Roseda, Okilé, Zarboutan, etc…) qui nous donnent tant de baume au cœur avec leur chant de révolte, de liberté, de fête, de blues et d’amour, faisant rayonner la Réunion dans l’univers des Musiques du Monde. Ensuite, PJP s’est amusé à jouer une ligne de clarinette basse, totalement improvisée, puis à superposer un chant melodico-rythmique au saxophone sopranino courbe, harmonisé. Ensuite. Spontanément d’abord au saxophone alto, puis au saxophone ténor qui prend le solo du milieu. Pour finir, et enfin d’illustrer sa conception musicale d’ethno-futurisme, PJP a enregistré une partie de saxophone alto sans bec harmonisée électroniquement à plusieurs voix, ce qui produit un effet de tapis sonore très “ spatial ” sur lequel la pièce se conclut en douceur.